Publier sur LinkedIn est une nécessité pour faire vivre son profil,  se positionner en tant qu’expert et développer son business. Bref, pour rester « top of mind ».  Publier, oui mais pas n’importe quoi, n’importe comment. LinkedIn a tellement changé ces derniers mois qu’il est utile de rappeler quelques bonnes pratiques. 

Publier sur LinkedIn

Publier sur LinkedIn

Deux types de publications qui servent des objectifs distincts

  • les « posts» rédigés directement sur votre timeline et qui servent à exprimer une opinion, réagir sur l’actualité, relayer ou commenter un article, partager une infographie ou une vidéo, etc.
  • les « articles » (publications longues) publiés directement sur le blog de LinkedIn, c’est de ceux-là que nous parlerons dans cet article.

Pourquoi publier sur LinkedIn

Au-delà des atouts évidents et inhérents à toute forme de publication sur le web :

  • Se positionner en tant qu’expert sur une thématique donnée,
  • Développer sa visibilité auprès d’une communauté de professionnels,
  • Amener du trafic ciblé et améliorer le référencement de son site

trois autres raisons devraient vous inciter à publier sur LinkedIn :

  1. Vos publications récentes s’affichent sur votre profil LinkedIn.
    Ainsi, lorsqu’une personne consulte votre profil, elle peut cliquer et lire votre dernier article. Et se faire très rapidement une idée de votre expertise et de la pertinence de vos propos.
  2. Vous pouvez apparaître sur le fil d’actualités de vos contacts.
    Ce n’est pas automatique car cela dépend de l’algorithme de Linkedin qui filtre et sélectionne ce que voit chaque LinkedInaute mais c’est un avantage à ne pas négliger.
  3. Vos contenus sont relayés et diffusés plus loin, si vos contacts directs aiment et partagent ce que vous publiez.
    Vous pouvez alors être vu et lu par des personnes n’appartenant pas à vos cercles proches. D’où l’intérêt de bien faire la promotion des articles que vous publiez sur LinkedIn.

7 erreurs courantes dans les publications LinkedIn

Démarrer par un titre et un visuel insipides

Les articles les plus populaires sur LinkedIn ont tous un titre accrocheur et/ou un visuel percutant. Pourquoi ? Cela semble évident : personne ne clique sur un article s’il n’a pas l’impression que cela en vaudra la peine.

À l’ère de l’infobésité, on juge un livre à sa couverture, un magasin à sa vitrine … et un article à son titre et à son visuel ! Que dites-vous de celui-ci ? Je parie qu’il vous donne envie d’en savoir plus.

Proposer un lien vers votre site au lieu d’un contenu réel

Avez-vous déjà cliqué avec enthousiasme sur un titre accrocheur pour découvrir que le seul contenu est un lien vers un article sur le site de l’auteur ?   Vous vous sentez dupé ? Moi aussi !

Le lecteur qui clique sur ​​un article s’attend à le lire sans délai. L’obliger à cliquer et le renvoyer tout de suite en dehors de LinkedIn vous semble peut être une bonne idée pour augmenter le trafic vers votre site, mais en réalité seul un infime pourcentage de lecteurs fera l’effort de cliquer sur le lien pour lire votre article ailleurs.

Bien sûr, vous ne pouvez pas faire un simple copier/coller d’un article de votre blog. Il s’agirait de duplicate content. Mais rien ne vous empêche d’aborder le même sujet sous un autre angle pour le présenter sur LinkedIn.

Présenter un problème sans donner une solution

Vous avez trouvé le titre accrocheur et l’angle d’attaque de votre article. Vous exposez un problème que vos clients rencontrent souvent.  Votre lecteur est impatient de découvrir la solution que vous avez à proposer. Mais votre article se termine par un lien hypertexte du type : « Contactez-moi pour une consultation afin que je vous aide à résoudre ce problème. »

En ce qui me concerne, c’est le meilleur moyen de me faire fuir. Cela pue l’hameçonnage commercial à plein nez. Il est pourtant si simple de proposer quelques conseils et des pistes de réflexion. Vous n’êtes pas obligé de dévoiler tout mais, franchement, la confiance se mérite et commence souvent par un geste, une attitude.

Rédiger un article sans structure

Des études récentes ont montré que le temps d’attention est de 8 secondes. Écrire de longs textes sans structure, ni paragraphe est un moyen sûr de perdre votre lecteur en cours de route.

On conseille de limiter la longueur d’un paragraphe à 5 lignes, de varier la longueur des paragraphes  pour éviter la monotonie, d’utiliser des titres et des sous-titres, des listes à puces, des images et des citations pour structurer votre message et amener vos lecteurs à vous suivre jusqu’à la conclusion de votre article.

Publier un article promo ou éphémère

Autres types d’articles à éliminer : les annonces de postes à pourvoir, les invitations à un événement et surtout l’hymne à la gloire de votre société. Ce n’est vraiment pas le lieu pour cela.

La description de vos offres de services, vos offres d’emploi ou l’annonce de vos formations ou de vos événements ont leur place dans votre page entreprise ou dans votre fil d’actualités, PAS sur le blog de LinkedIn. Il y a déjà assez de pollueurs !

Ce qu’on attend de vous ici, c’est un contenu de valeur, une opinion d’expert, une réflexion inspirante …  pas du bla bla marketing !

Publier trop vite

La publication d’un article peut parfois faire peur. En cas de doute (sur la lisibilité ou la pertinence pour vos lecteurs), obtenir l’avis d’un collègue ou d’un ami peut rassurer, voire vous aider à améliorer encore votre article.

LinkedIn vous donne la possibilité de partager un brouillon avant de le publier. Cliquez sur « Partager le brouillon » dans le menu d’édition de l’article pour obtenir le lien – seuls ceux avec qui vous partagez le lien seront en mesure de voir le brouillon.

 

Oublier l’appel à l’action

Vous avez écrit un article intéressant et précieux. Bien. Et maintenant ?  Vous n’avez pas écrit juste pour la beauté du geste. Vous avez, consciemment ou non, un objectif business en tête. Votre article doit mener, d’une manière ou d’une autre, vers une action. Qu’attendez-vous de vos lecteurs ?

Si vous souhaitez utiliser votre article pour construire votre liste d’abonné, offrez un lien vers une landing page où les lecteurs peuvent s’inscrire en échange d’un e-book, d’une formation ou d’une prestation en lien avec le sujet abordé.

En conclusion

Éviter ces 7 erreurs trop fréquentes dans les publications sur LinkedIn, fera de vous un contributeur inspirant.  Bien exploitée, la plateforme LinkedIn peut vous aider à construire votre e-réputation et à faire grandir votre business. Après tout, votre prochain client est peut-être en train de lire un de vos articles !

Source : Denys Malengreau