Créer sa boutique en ligne : les étapes clés pour assurer son succès

Vous êtes ici:||||Créer sa boutique en ligne : les étapes clés pour assurer son succès

Pour la toute première fois, j’ai le plaisir d’accueillir ici un invité pour traiter d’un sujet peu abordé sur le blog.
Olivier Clémence est expert en e-commerce, fondateur du site réussir-mon-ecommerce.fr. Il nous parle dans cet article des étapes clés pour réussir le lancement d’une boutique en ligne.    

Olivier Clémence explique : « mon objectif est de guider les e-commerçants dans leur business et d’accompagner les web-entrepreneurs dans leurs projets.
Je suis donc régulièrement en contact avec des personnes qui ont une belle ambition : intégrer la famille des e-commerçants en créant une boutique en ligne rentable.
Pour les aider à se lancer, j’ai mis au point un guide qui donne toutes les clés pour faire de leur business un succès. »

Si vous lisez cet article, c’est peut-être que l’idée de créer un business en ligne trotte quelque part dans votre tête. Mais que vous hésitez…
Comment procéder ? Quelles sont les étapes pour parvenir à transformer ce rêve en réalité ?

Je vous propose tout de suite de faire le point sur une série d’actions essentielles à réaliser pour concrétiser votre beau projet, ça vous dit ?
C’est parti !

1.     Identifier le bon produit à vendre

Alors, ça parait sûrement évident, mais rappelons tout de même que c’est la base de tout commerce. Et sur Internet, la concurrence est rude, alors si vous voulez que votre boutique en ligne marche efficacement (rapidement ce serait bien aussi il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs 😉), il vous faut trouver un produit facile à vendre sur la toile.

Déjà, je vous rassure sur un point, ce qui est bien avec le web, c’est que vous pouvez vendre à peu près n’importe quoi. Le nombre de prospects est tellement large qu’il y aura assurément un public intéressé par votre produit. Par contre, il y a un élément essentiel à prendre en compte, c’est qu’il faut que votre produit réponde bien aux contraintes logistiques liées au web.

Alors, quels sont les principaux atouts d’un produit destiné à la vente en ligne ?

  • Petit et léger pour limiter les frais d’approvisionnement et d’expédition (les frais de livraison font partie des principaux freins dans la vente en ligne – source).
  • Intemporel : pour éviter les effets de mode et l’effet soufflé qui retombe.
  • À votre goût : on vend plus facilement un produit qui nous parle, non ?
  • Consommable et associable : si votre client est satisfait, il reviendra plus facilement racheter le produit. De plus, des accessoires associés pourront attirer son attention.

Voilà pour les principaux critères concernant le choix du produit. Bon, ça y est, vous avez une idée bien précise en tête de ce que vous voulez vendre ?

Alors, la question que vous devez maintenant vous poser, c’est « Ce produit, a-t-il vraiment du potentiel » ?

2.     S’assurer de la viabilité de votre projet e-commerce grâce à une étude de marché

Parce que, oui, sur le papier, ce produit semble remplir toutes les cases pour cartonner sur la toile. Mais dans la réalité, y a-t-il vraiment un marché à prendre ?

Même si vous êtes convaincu de la viabilité de votre projet, une petite étude de marché est toujours utile. Elle vous permettra de vous rassurer sur votre choix ou au contraire, elle remettra les pendules à l’heure et vous convaincra de revoir votre copie.

Vous ne savez pas comment procéder ? Pas de panique, voici un article qui vous expliquera :

C’est à lire :  les secrets de la réalisation d’une étude de marché.

3.     Identifier le cœur de cible de sa boutique en ligne

C’est le moment d’en apprendre plus sur le client type qui pourra être intéressé par votre offre. Quel âge a-t-il ? Est-ce plutôt une femme ? Un homme ? À quelle catégorie socio-professionnel appartient-il ? Quels sont ses centres d’intérêt ?

Pourquoi s’y attarder maintenant ? Parce que c’est ce modèle de client qui va déterminer la manière dont vous allez pouvoir vous positionner au niveau du contenu, du mode de livraison, du prix… Bref de tout ce qui gravite autour de votre commerce. D’ailleurs, le saviez-vous ? Dans le jargon du web marketing, il a un nom ce client type. On l’appelle « Persona ».

LSA et Content Square ont identifié 16 portraits-types de clients e-commerce qu’ils vous présentent dans une infographie.

16 portraits-types de clients pour votre boutique en ligne

16 portraits-types de clients pour votre boutique en ligne

Maintenant que vous savez tout sur votre client, passons à l’approvisionnement…

4.     Trouver un fournisseur efficace et fiable

Là aussi ça coule de source, mais on a beau le savoir, on peut facilement céder à la tentation de choisir le fournisseur qui propose les prix les plus bas… Or n’oubliez pas qu’un service de qualité, ça a un prix… Ni trop élevé, ni trop bas. Bien souvent malheureusement, un tarif au rabais est le signe d’un manque de fiabilité.

Ce serait dommage que votre partenaire vous lâche une fois votre business lancé et vos premières commandes passées, non ?

Donc, prenez le temps de dénicher le fournisseur qui saura vous prouver son efficacité et sur qui vous pourrez vous reposer les yeux fermés (enfin, disons plutôt en mode clin d’œil, vous restez le boss quand-même 😁). Plus sérieusement, opter pour un prestataire de confiance, c’est un réel gage de tranquillité d’esprit.

Quel prestataire choisir pour sa boutique en ligne

5.     Savoir se positionner vis-à-vis de la concurrence

C’est maintenant le moment de vous placer en mode observation vis-à-vis des autres sites e-commerce. Comment présentent-ils leurs produits ? Quels prix pratiquent-ils ? Comment se déroule une commande sur leur site ?

Soyez curieux, n’hésitez pas à vous mettre à la place d’un client et à tester leur processus de vente (tunnel de vente dans le jargon marketing 😉). Vous pourrez ainsi juger des bonnes pratiques ou au contraire détecter des pièges à éviter.

6.     Choisir un nom et un design pour sa boutique en ligne

Si vous êtes créatif et que vous aimez la conception, c’est la partie sur laquelle vous allez pouvoir un peu vous amuser. Dans tous les cas, la création d’une identité visuelle est un incontournable pour un site web. C’est ce qui va donner à votre marque une grande partie de sa personnalité. C’est aussi la première chose qui va sauter aux yeux des prospects et, on ne va pas se mentir, un site agréable à regarder avec une identité marquée donne plus envie de rester qu’un site dénué de tout design. Vous ne pensez pas ?

Mais attention, loin de moi l’intention de vous obliger à vous lancer dans une formation d’expert ou à consacrer des heures et des heures à la conception. Non, pour commencer, un logo simple, efficace et un minimum de charte graphique sont amplement suffisants. L’essentiel est que l’ergonomie de votre site soit agréable, claire et cohérente.

J’en viens d’ailleurs au point suivant : le contenu.

7.     Apporter de la valeur ajoutée à son e-shop grâce à un contenu de qualité

Alors, un beau design, c’est bien, mais si à l’intérieur de vos pages, l’internaute est noyé dans les infos, ne sait plus où donner de la tête ou a du mal à trouver rapidement une réponse à son besoin, ça ne sert strictement à rien. Car n’oublions pas que l’internaute est toujours très pressé et qu’il a envie de trouver rapidement « chaussure à son pied ». Et si ce n’est pas le cas, il aura vite fait de zapper votre site pour en chercher un capable de mieux répondre à ces attentes (et il y a de grandes chances qu’il le trouve).

Donc, pour donner envie de rester aux visiteurs, soignez votre contenu. L’arborescence doit être la plus fluide possible pour faciliter la tâche au prospect, vos fiches produit doivent être à la fois détaillées et claires pour guider les potentiels clients dans leur choix.

En plus, n’oubliez pas (ou sachez…) qu’un site dont le contenu apporte une réelle valeur ajoutée, c’est excellent pour le référencement naturel. Plus vous allez optimiser votre site web, plus vous aurez de chances de bien vous positionner dans Google et attirer un maximum de visiteurs.

Contenu et e-commerce : le catalogue ne suffit plus ! source : Visionary Marketing

Contenu et e-commerce : le catalogue ne suffit plus ! source : Visionary Marketing

8.     Budgétiser son projet sans rien oublier

Une nouvelle fois, ça parait peut-être logique pour beaucoup, mais l’important est surtout de penser à budgétiser tout ce qui gravite autour de votre projet.  Un budget de création de site ne comprend pas que la conception technique. Il ne faut pas négliger les coûts marketing et logistiques qui peuvent vite grimper.

Et ça, c’est uniquement pour l’aspect financier.

Une autre « dépense » peut passer inaperçue et pourtant, elle impacte grandement la réussite de votre projet, c’est le budget temps. En fonction de vos objectifs, vous devez pouvoir estimer la durée nécessaire étape par étape et mettre en place un rétroplanning. C’est lui qui vous permettra d’estimer la date de lancement de votre site. Et si vous avez déjà une date en tête, vous allez pouvoir ainsi calculer le temps nécessaire pour concrétiser votre projet et vérifier que c’est possible (car les journées ne font que 24 h et, évidemment, vous avez besoin de dormir un peu…)

9.     Savoir déléguer les tâches non maîtrisées

Alors, après avoir lu tout ça (déjà, merci de l’avoir fait 😉), vous êtes peut-être un peu refroidi devant le boulot qui vous reste à faire pour monter votre site e-commerce. Et c’est vrai qu’il faut être franc : créer un site, ça prend du temps et de l’énergie.

Mais qui a dit que vous deviez tout faire tout seul ? Pour une question de budget, vous pourriez être tenté de tout prendre en charge, mais je ne vous le conseille pas. Nous avons tous nos points forts et nos points faibles.

Vous êtes un as de l’informatique ? OK, super, vous pouvez vous charger de la partie développement. Mais qu’en est-il de la partie marketing ? N’oubliez pas qu’elle est essentielle pour lancer votre business, alors, si vous ne maîtrisez pas l’art du webmarketing, passer par une agence ou un freelance peut vous enlever une sacrée épine du pied. C’est un budget, c’est sûr, mais si le boulot est bien fait, cet investissement pourra vite être amorti grâce à vos premiers clients.

À lire aussi : Comment choisir une agence de Content Marketing ?

10. Tester avant de se lancer

Avant de vous lancer dans le grand bain à la piscine, vous avez appris à nager ? Vous vous êtes entraîné dans le petit bassin, non ? Eh, bien, pour le lancement d’un site c’est pareil, pour éviter de couler à pic dès le premier jour, vous devez vérifier que tout est fin prêt. Et pour ça, il n’y a pas de secret, il faut tester. Et pour être sûr de ne rien avoir oublié, vous pouvez même demander à un proche de se mettre dans la peau d’un client en passant une commande virtuelle sur votre site. Il verra sûrement des choses auxquelles vous n’aviez pas pensé.

Tout fonctionne bien ? Vous avez bien tout vérifié ? Alors, c’est parti, l’aventure e-commerce peut commencer !

Et si vous avez d’autres interrogations sur votre projet e-commerce, n’hésitez pas à consulter le guide complet d’Olivier Clémence.

2019-06-08T14:04:43+00:00 8 juin 2019|e-commerce|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Créer sa boutique en ligne : les étapes clés pour assurer son succès

 

Send this to a friend