Votre contenu web aurait bien besoin d’un nettoyage de printemps

Vous êtes ici:||, Content marketing, Web|Votre contenu web aurait bien besoin d’un nettoyage de printemps

Mise à jour :

Printemps rime avec renouveau, éveil, sève et bourgeons. Jadis, le printemps était aussi synonyme de grand nettoyage dans la maison. Alors, pour préparer son retour, que diriez-vous d’adapter cette bonne pratique aux temps numériques ? Il s’agit cette fois de dépoussiérer et rafraîchir vos contenus, de redonner de la couleur à votre présence web pour la rendre plus séduisante et vivifiante.

Pourquoi nettoyer votre contenu ?

Au fil des ans, vous avez certainement créé d’excellents contenus répondant aux stratégies et besoins du moment. Mais l’internet -et Google- évoluent sans cesse, tout comme votre secteur d’activité.  Il est donc utile, voire indispensable, de vérifier régulièrement que les contenus publiés ne sont pas devenus obsolètes, ou pire incorrects. Car ils risqueraient d’encombrer votre site et, surtout, de le dévaloriser.

Je vous conseille donc, une fois par an, de prendre le temps de réévaluer et réorganiser l’ensemble de vos contenus web afin de vous assurer qu’ils sont toujours pertinents et rentables.

Il ne s’agit pas de vous débarrasser de votre site actuel (sauf s’il ne répond plus aux normes actuelles ou s’il n’est pas mobile-friendly), ni d’éliminer toutes les pages anciennes. Il s’agit plutôt de faire l’état des lieux de votre site, de le mettre à jour si nécessaire et de nettoyer ou réorganiser vos contenus pour en garantir la fraîcheur et la pérennité.

9 manières de dépoussiérer vos contenus

Voici quelques conseils pour organiser le nettoyage de printemps de votre contenu.

1. Auditez votre contenu

Avant toute chose, un rapide audit s’impose. Vérifiez les URLs et les titres des pages de votre site pour vous assurer qu’il n’y a pas de casse et qu’ils utilisent bien des mots-clés utiles à votre référencement naturel. Inspectez ensuite vos descriptions de produits, votre blog et tous vos contenus (même visuels) pour voir s’ils répondent aux derniers critères de Google. Et si vous avez un peu de temps, profitez-en pour relire le tout et vérifier la structure et l’orthographe de vos textes. Bref, cet audit de contenu, plus ou moins approfondi, vous aidera à détecter les faiblesses de votre site et à établir une liste des priorités pour l’améliorer.

2. Revisitez vos mots clés

Profitez-en pour refaire le point sur les mots clés utilisés. Sont-ils toujours pertinents pour votre activité et vous placent-ils en bonne position par rapport à vos concurrents ? Les mots-clés sont une matière vivante, à tel point que ce qui était efficace il y a quelques mois, pourrait ne plus fonctionner aujourd’hui. La meilleure façon de le vérifier, c’est de faire de nouvelles recherches par mot clé et de vérifier comment vous vous comportez par rapport à vos concurrents. Cela peut également vous aider à trouver de nouveaux mots-clés que vous pourrez ensuite intégrer à vos pages web.

3. Recherchez de nouvelles idées de contenu

Le référencement naturel d’un site dépend de la richesse de son contenu et de la régularité de ses mises à jour. Mieux vaut donc prévoir des listes de sujets à aborder et planifier la production de ces contenus. Pour cela, je vous suggère de créer d’une part une liste d’ « evergreens », des thèmes à durée de vie longue, et de prévoir d’autre part, sur base mensuelle, une liste de sujets en phase avec l’actualité de votre secteur ou de votre entreprise.  Et si, malgré tout, vous peinez à trouver des idées de contenu, demandez à vos collaborateurs d’établir une liste des questions posées par vos clients et prospects ou encore listez les questions que vous vous posez par rapport à votre spécialité. C’est un bon point de départ.

4. Créez un calendrier éditorial

Pour maintenir une certaine fréquence et régularité de publication, je vous conseille de créer un calendrier éditorial annuel (pour la vue d’ensemble) et un calendrier mensuel ou trimestriel (pour la gestion de projet à court terme). Si vous gérez seul votre site, pas besoin de quelque chose de sophistiqué: Google Agenda, Outlook Calendar ou un fichier Excel feront l’affaire. Quel que soit l’outil retenu,  il vous aidera à organiser vos idées, à respecter un timing et à rester focalisé. Par la suite, vous enrichirez ce calendrier de l’analyse de vos statistiques, afin de déterminer quels sont les articles qui intéressent vraiment vos lecteurs et adapter ou approfondir les thématiques de publication en fonction des résultats obtenus.

5. Mettez à jour vos contenus

Prenez du recul : depuis combien de temps n’avez-vous plus touché aux pages statiques de votre site ? Même si vous publiez régulièrement sur votre blog, vous touchez sans doute peu aux pages de votre site. Si leur rédaction remonte à plusieurs années, il y a de fortes chances pour que cela se sente. La manière de présenter le contenu a énormément changé en quelques années. Prenez le temps de comparer –honnêtement- votre site à celui de vos principaux concurrents. Cela vous fournira de précieuses indications.
Le nettoyage de printemps consiste aussi à rafraîchir  les différents éléments de votre site: la homepage, les pages produits ou services, les réalisations ou les cas clients. Donnez des exemples récents, vérifiez et mettez à jour les données et les photos.

6. Réévaluez votre stratégie de médias sociaux.

L’efficacité de votre présence dans les médias sociaux dépend des mêmes critères de régularité, variété, fréquence et qualité qui s’appliquent à l’ensemble de vos contenus web. C’est pourquoi, même si vous publiez régulièrement, il est indispensable de prendre le temps d’analyser vos statistiques ; de voir ce qui fonctionne ou pas ; d’analyser ce qui est apprécié par votre communauté et d’adapter votre stratégie en fonction de vos observations. Remettez tout à plat au minimum une fois par an: repartez du bon pied, puis mesurez vos progrès régulièrement, au moins une fois par mois.

7. Recrutez un réviseur

Si vous repérez des erreurs ou faiblesses dans la rédaction de vos articles ou pages web, pourquoi ne pas confier la révision de vos contenus à un professionnel ? C’est un investissement certes mais vous en tirerez  un double avantage : un meilleur style et des contenus plus lisibles et accessibles (dépouillés de leur jargon et d’éventuelles incohérences). De plus, si votre relecteur est versé en référencement naturel,  il pourra par la même occasion vérifier que vous utilisez vos mots-clés à leur plein potentiel.

8. Professionnalisez votre écriture

Vous pouvez aller plus loin encore et externaliser la rédaction de vos contenus. Vous serez ainsi assuré de maintenir une qualité rédactionnelle constante. Car même si vos spécialistes internes ou vos ingénieurs ont toute l’expérience et la connaissance requises, ce sont rarement de bons écrivains. En outre, ils n’ont bien souvent ni le temps, ni la motivation pour ajouter la communication à leur longue liste de projets. Ma recommandation : demandez-leur de rassembler les données, les faits et (éventuellement) les illustrations ; puis confier le tout à un copywriter externe. Il vous livrera un texte que vos clients apprécieront et comprendront.

9. Faites les ajustements techniques nécessaires

Les règles en matière d’ergonomie et de design web, de lisibilité et d’accessibilité des contenus suivent les évolutions technologiques. La multiplication des plateformes et des écrans a ajouté une couche de complexité. Vous devez en tenir compte dans la présentation de vos contenus. L’heure est au contenu apéritif, découpé en petites bouchées et diffusé sur plusieurs canaux. L’heure est au contenu enrichi par des visuels ou des vidéos et au contenu multiplié et décliné sous toutes ses formes – webinars, podcasts, slideshows, infographies, etc. Le nettoyage de printemps sera donc aussi l’occasion de réfléchir à la meilleure manière de recycler d’anciens contenus et de les diffuser sous de nouvelles formes.

En conclusion

Ce nettoyage de printemps numérique n’est efficace que s’il s’accompagne d’une véritable réflexion, d’un audit en profondeur et d’un nettoyage rigoureux pour préparer une nouvelle moisson de contenus plus riche et abondante. Car, comme dans la nature, il s’agit de faire place nette, d’aérer et libérer de l’espace pour permettre aux jeunes pousses de grandir et de s’épanouir. Nul doute que vos clients apprécieront le renouveau. Bon travail !

Source: socialmediatoday

By | 2018-11-09T16:52:11+00:00 7 mars 2016|Categories: Actus, Content marketing, Web|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre contenu web aurait bien besoin d'un nettoyage de printemps

Send this to a friend