Votre site fait-il fuir les visiteurs ?

Vous êtes ici:|||Votre site fait-il fuir les visiteurs ?

Mise à jour :

Recenser les erreurs de conception d’un site web est un sujet prisé par les blogueurs. Il suffit de voir le nombre d’articles répondant à cette requête sur Google !   Sans verser dans l’ironie facile ni allonger inutilement la liste des billets sur ce thème, il me semble utile de rappeler les principales causes d’abandon. Et de souligner que la popularité d’un site passe par le respect d’une série de règles techniques, ergonomiques, graphiques ou éditoriales.

Audit minute de votre site

Si l’audience de votre site vous préoccupe, savoir pourquoi les visiteurs quittent votre site est un facteur à surveiller, tout comme le nombre de visiteurs uniques, le nombre de pages vues ou les pages les plus visitées.

Comment s’y prendre ? C’est simple: il suffit de surveiller (via Google Analytics) le taux de rebond (bounce rate). Ce terme imagé illustre bien ce qui se passe: l’internaute quitte la page d’entrée sans en visiter une autre et rebondit vers la sortie. Cette donnée statistique précieuse, couplée au temps passé sur la page, indique ce que vos visiteurs aiment ou n’aiment pas. Bref, si le taux de rebond est élevé et le temps passé sur la page très bref, vous avez du souci à vous faire !

Quelques pièges à éviter à tout prix

#1 Une page d’accueil surchargée

Si vous multipliez les images, les animations et les publicités sur votre page d’accueil, elle risque de se charger plus lentement! Une chance sur deux donc pour que votre visiteur n’attende pas la fin du chargement et quitte votre site avant même d’avoir eu l’occasion d’apprécier son contenu. Quelques secondes de trop (5’’ maxi) … et votre tour est passé!
Astuce : Testez le temps de chargement de vos pages grâce à Google Page Speed.

#2 Une structure brouillonne

Plus la navigation de votre site est compliquée, moins les internautes s’y retrouvent et s’y attardent.  La règle d’or du web est simplicité et rapidité. Structurez, organisez vos informations et assurez-vous que les données clés – contact et interactions avec vos clients – sont facilement accessibles.
Astuce : Faites valider votre structure par une tierce personne. Ce qui peut vous sembler logique le sera peut-être moins pour quelqu’un d’autre.

#3 Des pubs à gogo

Rien de plus énervant qu’une page envahie par les publicités. Le comble du désagrément: les publicités sous forme de pop-up qui s’imposent quand vous ouvrez une page! Si vous êtes comme moi, vous tolèrerez un pop-up si le site vous intéresse, mais dès le deuxième vous le fuirez pour ne jamais revenir !
Astuce : évitez de mélanger publicité et informations pertinentes.  Rien de plus agaçant qu’un billet de blog lardé de pubs.  Si vous voulez absolument monétiser votre site, préférez les bannières discrètes et les boutons, de préférence adaptés à votre cible.

#4 La musique n’adoucit pas toujours les mœurs

Autre source d’irritation: une musique qui démarre automatiquement lorsque la page d’accueil se charge. Les internautes n’ont qu’une envie : faire taire ce fond sonore et, s’ils n’y parviennent pas, quitter le site au plus vite. Dans le même ordre d’idée, lancer une vidéo automatiquement est également un mauvais plan (même si elle est géniale). Musique  et vidéos peuvent certes enrichir l’expérience sensorielle et artistique proposée par le site mais à une condition: l’internaute doit toujours garder le contrôle et choisir ce qu’il veut écouter ou regarder.
Astuce: Proposez des solutions audio et vidéo à la demande, via un teaser et un bouton bien en évidence pour attirer l’attention sans rien imposer.

#5 Un site en chantier perpétuel

Même si vous êtes pressé de lancer votre site, évitez les pages en construction et les pages incomplètes, voire blanches.  Je vois trop de sites où des sections entières restent en jachère pendant des mois, où plusieurs langues sont prévues mais certaines sont à peine ébauchées. C’est peu respectueux et donne une piètre idée de votre professionnalisme.  Pour la même raison, vérifiez régulièrement la validité de vos liens et des médias que vous intégrez à vos pages.  Aboutir sur une page 404 – non optimisée de surcroît – ou vouloir regarder une vidéo qui a été retirée du circuit n’est vraiment pas marrant !
Astuce: Ne publiez que des pages pleinement abouties. Utilisez un environnement de test pour faire évoluer votre site sans perturber les visiteurs. Et vérifiez régulièrement l’intégrité de vos liens (avec des outils gratuits comme brokenlinkcheck ou  Integrity pour Mac).

#6 Un contenu déjà vu et mal écrit

Rien de plus lassant qu’une information rabâchée de source en source, au terme d’une  cascade de copier/coller. Si, en plus, la syntaxe et la grammaire s’y trouvent  massacrées …  gare aux désertions en masse ! De même, utiliser un langage SMS, des abréviations incompréhensibles, des anglicismes à outrance ou un jargon compris des seuls initiés, sont autant de causes d’abandon.
Astuce : En toute chose, restez simple et compréhensible. Ayez à cœur d’être compris et de partager un contenu de valeur que vous aurez dûment cueilli, trié, analysé et compilé en une synthèse personnelle instructive et agréable à lire.

#7 Des titres trompeurs

Les titres de vos pages sont le sésame des moteurs de recherche. Ce sont eux qui vont décider l’internaute à cliquer sur un lien parmi l’ensemble des résultats affichés et venir voir votre site ou lire votre article plutôt qu’un autre.  Vos titres doivent donc être représentatifs du contenu de l’article ou de la page.
Astuce : Donnez à chaque page et à chaque billet un titre unique, (relativement) court et percutant, résumant bien le propos que vous allez développer. Google affiche des titres de 65 à 70 caractères, tenez-en compte ! Et pensez à insérer le mot clé qui guidera les internautes vers votre site.

#8 Des couleurs et un look agressifs

Évitez les graphismes outranciers et les palettes de couleurs criardes. Pourquoi? Parce que vous risquez de rebuter vos visiteurs bien sûr, mais aussi et surtout vous risquez de les fatiguer en rendant la lecture plus pénible! Avez-vous déjà essayé de lire un texte vert sur un fond orange ou un texte bleu sur fond noir ? Ou  de déchiffrer une légende sur un graphisme trop chargé ? C’est pénible. Et même si tous les goûts sont dans la nature, certaines règles prévalent en matière de lisibilité sur le web.
Astuce : Il existe de nombreux outils gratuits sur le net pour harmoniser les couleurs. Préférez les fonds clairs et les couleurs vertes ou bleues: elles sont reposantes pour l’œil. Tenez-vous au courant de l’évolution des tendances graphiques : elles changent régulièrement. On peut aisément dater un site par son graphisme.

#9 Des nouvelles périmées

Même si votre site regorge d’informations utiles, le mettre à jour régulièrement est le moyen le plus sûr de fidéliser vos visiteurs. L’internaute qui a mis un signet vers votre site et qui revient 3 ou 6 mois plus tard pour y trouver… les mêmes nouveautés que la dernière fois, risque bien de ne plus revenir.
à l’heure des news en temps réel, assurez-vous donc que vos données soient fraîches.  Et si vous publiez un article sur une thématique qui évolue rapidement, n’oubliez pas de l’éditer en temps voulu. Votre site est la vitrine de votre savoir-faire: montrez que vous restez à la hauteur en toutes circonstances.
Astuce : établir un calendrier de publications permet de garder en mémoire tous les sujets traités, de les compléter ou de les réactualiser mais aussi de varier les thèmes en fonction de l’actualité ou de l’intérêt de votre audience.

#10 Un design (im)mobile

Si l’on parle de plus en plus de « responsive design » (conception adaptative ou fluide), c’est qu’il est désormais vital que votre site s’adapte automatiquement à la taille de l’écran que vous utilisez. Conséquence directe de l’avènement de l’internet mobile, le type de terminal utilisé (portable, tablette, smartphone, etc.) et la manière d’appréhender le site dépend du contexte – en voyage, à la maison, en rendez-vous ou au bureau – et des contraintes techniques – écrans tactiles, débit internet lent, etc.
Astuce : Testez l’apparence de votre site sur plusieurs appareils et pour différentes tailles d’écran. Et si vous voulez en savoir plus sur le « responsive design », je vous conseille la lecture du billet de useaddict ou du tuto d’alsacréation.

#11 Des promesses sans suite

Enfin, le point le plus important pour votre business : ne faites pas de promesses que vous ne tiendrez pas. Par exemple : ne proposez pas une newsletter qui restera lettre morte ou s’éteindra au bout de deux ou trois envois. De même, n’entamez pas une série d’articles sur un thème sans aller plus loin que le premier billet. Si vous intégrez des « call-to-action » à votre site – pour demander une offre, télécharger un e-book ou proposer un audit gratuit –  soignez vos réponses et répondez aux demandes dans les plus brefs délais.
Astuce : Dans bien des cas, c’est la qualité de votre service qui fera la différence. Votre réactivité et l’attention que vous accordez à vos lecteurs seront les premiers signes tangibles de votre attitude d’entrepreneur. Votre rapidité et votre efficacité sont vos meilleurs atouts.

Pour conclure

A partir d’informations provenant de econsultancy.com, bx.businessweek.com, usability.gov et forrester.com, Kissmetrics a publié fin 2011 une infographie sur le même thème qui reprend une grande partie des points évoqués ci-dessus.

What makes someone leave a website

By | 2018-04-11T19:40:34+00:00 3 juillet 2012|Categories: Web|Tags: |1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre site fait-il fuir les visiteurs ?

Send this to a friend