Pour beaucoup d’entrepreneurs et de PME, la newsletter, c’est un peu comme le monstre du Loch Ness : l’idée refait surface régulièrement mais s’évanouit aussitôt faute de temps, de moyens ou d’inspiration. Et pourtant … la newsletter est le complément indispensable de votre présence web ! Voyons pourquoi et comment.

Newsletter et e-mailing

Au sein des leviers marketing, l’e-mailing reste un axe majeur pour développer son business.  Il prolonge et amplifie votre présence sur le web ou sur les réseaux sociaux.

La newsletter y joue un rôle particulier et se distingue de l’e-mailing de prospection (qui consiste à promouvoir ses produits et services auprès de contacts inconnus issus d’un fichier loué).
Elle repose essentiellement sur une liste de contacts qualifiés (soit des clients existants, soit des visiteurs de votre site ayant souscrit à votre newsletter, soit des personnes rencontrées à un salon ou tout autre événement).

Une newsletter pour quoi faire?

  • Pour fidéliser
    En fournissant régulièrement des conseils pratiques, des informations sur les nouveautés produits et en annonçant les événements à venir, vous montrez à vos clients que vous restez présents et à l’écoute. Vous créez ainsi un climat de confiance propice à de futures transactions.
  • Pour démontrer votre expertise
    En envoyant régulièrement une information intéressante et ciblée à vos prospects et clients, vous vous affirmez en tant que spécialiste de votre domaine de compétences.
  • Pour accroître votre visibilité
    En liant votre newsletter à votre site vous ferez croître le trafic vers votre site.  Vous inciterez vos lecteurs à découvrir des produits ou services qu’ils connaissent moins bien. Veillez dans ce cas à renvoyer vers une page « profonde » de votre site et non vers la page d’accueil.
  • Pour qualifier une base de prospects
    En donnant la possibilité aux visiteurs de votre site de s’inscrire à votre newsletter, vous obtiendrez sans efforts une base de contacts potentiellement intéressés par vos services. La newsletter est alors un excellent moyen d’évaluer leur degré d’intérêt (en observant par exemple les articles qui les intéressent le plus).
  • Pour réduire les coûts de communication
    L’envoi d’un e-mailing est moins coûteux et plus rapide qu’un courrier papier ou une publicité dans un magazine. C’est donc un moyen de communication rentable.

Une newsletter oui, mais de qualité!

  • Ne décevez pas vos lecteurs!
    S’inscrire à une newsletter est un acte volontaire. Il traduit une attente ou un intérêt. C’est dire si la qualité doit être au rendez-vous! Sinon, la sanction est immédiate : un désabonnement se fait en quelques clics.
  • Soignez votre contenu. Il reflète vos compétences.
    Une newsletter truffée de fautes d’orthographe, mal structurée ou peu claire a peu de chances de vivre longtemps.  Un contenu pauvre ou mal présenté ne séduira personne et ne générera pas de revenus supplémentaires. Vous aurez non seulement perdu votre temps mais vous risquez en plus de dégoûter des clients de plus en plus exigeants.
  • Respectez les règles de l’e-mailing
    La « délivrabilité » est la somme de beaucoup d’éléments.  Des envois trop fréquents ou non sollicités agacent et sont sources de désabonnements ; des contenus inadaptés peuvent être assimilés à du spam (employer le mot « gratuit » ou « cadeau » dans l’objet de votre email est risqué !).
  • Informez, inspirez, distrayez !
    Évitez à tout prix le matraquage publicitaire. Il y a peu de chance pour que vous soyez le seul à proposer votre produit. Ce qui vous distinguera donc, c’est la valeur que vous y ajouterez.  Soyez généreux : donnez avant d’espérer recevoir!
  • Enrichissez et diversifiez votre contenu
    Profitez de la puissance des visuels (vidéo, infographies, photos, etc.) pour surprendre et intriguer vos lecteurs.  Un bon visuel agit comme un aimant: il attire l’œil, capte l’attention et reste en mémoire bien plus longtemps. De même, une vidéo qui montre un produit en action aura bien plus de poids qu’une longue explication.
  • A votre rythme, mais en rythme!
    La régularité est un élément clé pour une newsletter. Quelle est la fréquence idéale? Cela dépend du temps et de l’énergie que vous pourrez y consacrer. Mais je dirai qu’un envoi trimestriel est le minimum pour installer une relation forte et suivie avec vos clients. Et la meilleure cadence est probablement mensuelle, à condition de pouvoir la tenir sur la durée.

Une newsletter à quel prix ?

Une newsletter n’est pas une action marketing  coûteuse. Il existe des solutions gratuites, comme Mailchimp, parfaitement adaptées aux petites entreprises tout en étant extrêmement professionnelles.

Besoin d’un coup de pouce pour bien démarrer? Nous vous proposons un Pack Newsletter à un prix tout doux ! Contactez-nous !