On parle de refonte de site web à l’occasion d’un changement d’image de marque ou d’une mise à jour technique d’un site existant. Mais en réalité, dans bien des cas, on remplacera purement et simplement l’ancien site par un nouveau site plus en phase avec les tendances graphiques et les évolutions technologiques du moment. Quoi qu’il en soit, changer de site, en surface ou en profondeur, n’est pas anodin. Mieux vaut bien préparer ce projet.

Quand et pourquoi refaire son site ?

Pour savoir s’il est temps de mettre à jour votre site ou non, voici 6 aspects à considérer :

  1. Votre site est techniquement obsolète.
    Il l’est s’il ne s’adapte pas à toutes les tailles d’écran et ne passe pas le test de Google ; s’il fait appel à la technologie flash et si vos textes, photos ou vidéos ne s’affichent plus correctement.
  2. Votre identité et vos produits ont changé.
    Vous avez changé de logo, de charte graphique. Votre entreprise a été rachetée.
    Vous avez modifié votre approche business ou vous avez ajouté de nouvelles gammes de produits et elles ne sont pas présentées dans votre site.
  3. Impossible de mettre à jour votre site, il n’a pas de CMS.
    Un CMS est un outil de gestion de contenu. C’est ce qui vous permet de gérer vous-même (ou de confier à un prestataire externe), en toute liberté, les mises à jour, d’ajouter des textes, des photos et des vidéos à votre site. Devoir passer par une agence pour le moindre changement est généralement un frein à la mise à jour régulière et indispensable de votre site.
  4. Votre site est mal référencé. Vous n’apparaissez pas en première page de Google.
    Apparaître en première page de Google est vital (non pas sur votre nom d’entreprise mais sur vos principaux mots clés).
    Chaque page de votre site est-elle optimisée pour une expression clé différente ?
  5. Votre site attire peu de trafic et ne génère aucune demande de contact
    Consultez-vous vos statistiques ? Savez-vous qui visite votre site ? Quelles sont les pages les plus vues ?
    Recevez-vous des demandes de devis ou de renseignements via votre site ? Si vous n’en recevez pas, demandez-vous pourquoi ?
  6. Votre site n’est pas sécurisé.
    Depuis 2017, Google attache de plus en plus d’importance à la sécurisation du web.
    Pour savoir si vous êtes conforme, regardez dans votre navigateur si l’url de votre site commence par https (c’est le « s » qui fait toute la différence).

Si vous répondez négativement ou si vous ne savez pas répondre à plusieurs de ces questions, il est temps de réagir !

Growth driven design

Les technologies et les comportements évoluent tellement vite que le cycle de vie d’un site web se raccourcit de plus en plus. C’est pourquoi, plutôt que de faire une refonte en profondeur tous les 2 à 5 ans (en fonction du secteur d’activité et du niveau de concurrence), certains experts recommandent plutôt d’adopter un processus « lean » d’amélioration continue pour conserver un site toujours performant.

Ne rien oublier pour faire évoluer son site dans le bon sens

Ce qui pousse le plus souvent à refaire un site, ce sont des considérations d’ordre technique ou graphique. Ou encore parce que votre webmaster vous a laissé tomber ou que votre agence web a mis la clé sous le paillasson.  Mais les enjeux d’une refonte sont bien plus vastes et méritent que vous y réfléchissiez à tête reposée avant de confier la refonte à qui que ce soit. Car si vous n’avez pas les idées claires, le résultat risque fort de ne pas être à la hauteur de vos attentes.

Au-delà des aspects techniques, voici donc quelques points qui devront retenir toute votre attention:

  • La structure et la navigation de votre site actuel sont-elles optimales ? Comment l’information est-elle hiérarchisée ? Les pages sont-elles liées les unes aux autres pour faciliter la navigation ? Les informations critiques, telles que vos coordonnées sont-elles accessibles sur chaque page ?
  • La qualité des contenus– Les informations sur vos produits et services sont-elles utiles, pertinentes, complètes ? Sont-elles aptes à convaincre vos visiteurs de vous contacter ou de faire appel à vos services ? Identifiez les contenus manquants, à créer ou à modifier. Pensez aussi à diversifier vos contenus : infographies, vidéos, interviews, bonnes pratiques, FAQ, …
  • La fraîcheur des informations – De quand date la dernière mise à jour de votre site ? Si vous n’avez ni blog, ni section « actualités », ni présence sur les réseaux sociaux, c’est le moment de les intégrer à votre stratégie éditoriale.
  • La qualité du graphisme et des visuels – Assurez-vous que le design de votre site respecte votre charte graphique. Vos documents imprimés et digitaux doivent renvoyer une image cohérente de votre entreprise. Une image a souvent plus d’impact qu’un long discours. Sélectionnez soigneusement les images qui véhiculent vos valeurs et l’esprit de votre entreprise.
  • La performance technique de votre site – Google (tout comme les internautes) accorde de plus en plus d’importance à la rapidité d’un site, tant sur desktop que sur mobile.
  • Votre positionnement – Comment vous situez-vous par rapport à vos concurrents ? Une veille régulière vous permettra de vous tenir au courant des tendances du secteur et de l’activité de la concurrence.
    Si vous ne faites pas cette comparaison, soyez sûr que vos clients le font. De plus, analyser ce que font les différents acteurs d’un secteur est une excellente source d’inspiration.
  • Expérience utilisateur – Savez-vous ce que vos clients / visiteurs pensent de votre site ? Tenez compte des améliorations suggérées ou demandées. Ajout de fonctionnalités, etc.
  • Le référencement – Avez-vous une liste de mots clés récente ? Rien n’est jamais acquis. Suivez régulièrement votre indexation par Google et adoptez les bonnes pratiques pour améliorer vos performances SEO.

Eléments d'une refonte de site web

7 conseils pour une refonte de site efficace

Vous l’aurez compris, refaire son site ne s’improvise pas. Il ne s’agit pas seulement de le remettre au goût du jour ou de lui donner un look plus moderne et plus attrayant. Il faut aussi et surtout en faire une machine commerciale efficace. Un site fait partie intégrante de votre stratégie de communication. N’en sous-estimez pas la portée !

Voici quelques pistes pour bien démarrer :

  1. Choisissez un design adapté à votre métier – évitez les effets de mode si vous ne voulez pas refaire votre site trop vite.
    Quel canal privilégient vos clients ? Sont-ils surtout mobiles ou plus traditionnels ?
    Facilitez les transactions : réservation et paiement en ligne, prise de rendez-vous, calcul de prix, comparateur de produits ou services, etc. Regardez ce que proposent vos concurrents.
  2. Améliorez la qualité de vos contenus – plus encore que la forme, ce sont vos contenus qui convaincront vos visiteurs. Répondez à leurs questions. Pour assurer un certain dynamisme à votre site, vous devrez l’alimenter régulièrement avec de nouveaux contenus, variés et utiles pour votre cible. Ajoutez au minimum une section actualités à votre site et prévoyez du temps et des ressources pour la compléter chaque mois.
  3. Privilégiez un CMS open source. Fuyez les solutions propriétaires proposées par certaines agences. Vous y perdrez votre indépendance et ne pourrez gérer votre site à votre guise. En toutes circonstances, assurez-vous que vous recevez les clés de votre nouvelle maison : codes d’accès à la partie admin, accès à votre hébergement, au nom de domaine etc. Vous devez pouvoir changer de prestataire sans galérer. Vous n’achetez pas une voiture sans en demander les clés et les codes …
  4. Ventilez votre budget de manière à intégrer dès le départ la gestion des contenus dans la durée et la maintenance régulière du site. Visez une amélioration constante plutôt qu’une « méga » refonte sans suite pendant deux ans faute de budget. C’est le pire calcul !
  5. Apportez de nouvelles fonctionnalités. Un site vitrine ne suffit plus pour sortir du lot. Prévoyez d’y ajouter un blog, une plateforme e-commerce, un mécanisme de capture de « leads », un calculateur en ligne, une zone réservée aux membres, ou tout autre application qui aurait du sens pour votre métier.
  6. Ayez le réflexe SEO – intégrez le référencement dans votre réflexion initiale (mots clés, maillage interne et externe, promotion sur les réseaux sociaux, etc.)
  7. Pensez conversion autant que visibilité. Vous avez peut-être suffisamment de visiteurs mais s’ils ne se transforment pas en prospects ou en clients … ils ne vous aideront pas à développer votre business. Prévoyez de tester différentes approches (promotions, landing pages, présentation plus percutante de vos produits, …)

Les risques d’une mise à jour non réfléchie

Une refonte de site, surtout si votre site actuel a une certaine ancienneté, n’est pas un exercice anodin. Mieux vaut éviter certains pièges.

  1. Endommager votre référencement.
    Google évalue positivement l’ancienneté d’un site. Il serait dommage de perdre cet avantage. Pour le conserver, prenez la précaution d’effectuer une redirection de chaque page de l’ancien site vers une page correspondante (ou approchante) du nouveau site. Tout rediriger vers la page d’accueil est sans doute plus rapide mais moins apprécié par Google. Vérifiez aussi tous les liens internes pour éviter que vos visiteurs ne soient renvoyés vers une page d’erreur 404.
  2. N’opérer qu’un maquillage cosmétique sans réelle valeur.
    Un joli site ne suffit pas à masquer un contenu déficient ou mal structuré. Et les migrations bâclées réservent souvent de très mauvaises surprises.
  3. Ne pas se donner le temps d’un travail en profondeur.
    Refaire un site ne peut se faire à la va vite. Vous ne pouvez faire l’impasse sur la partie audit et analyse concurrentielle. Car il est important de réfléchir à vos véritables motivations et objectifs. Votre site est le cœur de votre présence web et le moteur de votre stratégie de communication, ne l’oubliez jamais.
  4. Ne pas inscrire votre refonte dans la durée.
    Mettre en ligne un nouveau site n’est que le début du processus. Il s’agit ensuite de le mettre sur orbite, d’en faire la promotion sur tous les canaux possibles. Il s’agit aussi de surveiller et peaufiner le référencement des nouvelles pages et enfin, de développer progressivement ce site en y ajoutant de nouveaux contenus et des fonctionnalités utiles pour vos clients !

 

Refonte de site web par C-Marketing