A n’en pas douter, vous êtes curieux. C’est dans vos gênes d’entrepreneurs !  Vous suivez donc l’évolution du marketing: marketing digital, médias sociaux, marketing de contenu, référencement, inbound marketing. Vous comprenez intuitivement que ces nouvelles approches ont un impact de plus en plus important sur le développement de votre business. 

Alors comment expliquer que, malgré tout, de (trop) nombreux entrepreneurs résistent aux sirènes du changement. 

Le baromètre TIC 2014 de l’AWT (Agence Wallonne des Télécommunications) indiquait qu’en 2013, seulement 33% des entreprises wallonnes disposaient d’un site web et cela grimpait à 68% pour les PME/GE (moyennes et grandes entreprises). (ce qui les situe dans les moyennes européennes).

Certes les chiffres s’améliorent d’année en année mais si peu ! Et les principales raisons invoquées par les entreprises pour ne pas avoir de présence web ne varient guère. Plus de 50% des entrepreneurs estiment encore aujourd’hui qu’un site web est inutile ou inadapté à leur activité ! 

Or, il est non seulement évident qu’un site web est incontournable … mais il est aussi de plus en plus clair que site vitre, sans autre présence web, ne suffit plus à vous sortir de la mêlée. C’est l’ensemble de vos efforts marketing que vous devez repenser.

Les 4 raisons invoquées pour ne pas changer de marketing

Parmi les raisons invoquées par les TPE/PME pour ne pas faire évoluer leur marketing, en voici quatre qui tiennent le haut du pavé.

4. Les médias sociaux : pas pour moi.

Bien sûr les médias sociaux ne doubleront pas vos ventes mais ils seront un point de contact supplémentaire dans le cycle de vente.  Songez : Facebook : 4,5 millions d’utilisateurs en Belgique. N’est-ce pas une formidable opportunité de faire connaître votre entreprise ? Et s’il faut encore vous convaincre, voici trois bonnes raisons de cultiver une présence forte sur les canaux sociaux:

  • Augmenter votre notoriété

    Bâtir une solide présence dans les médias sociaux peut vous positionner comme référence dans votre secteur d’activité : vous serez de plus en plus écouté et suivi.
  • Multiplier les occasions de contact

    Certains contacts se traduisent par des ventes (62% des entreprises B2B déclarent avoir acquis un client via LinkedIn). D’autres occasions se traduisent par un nouvel emploi, une nouvelle recrue, un nouveau partenariat ou quelques conseils utiles.

  • Humaniser votre entreprise.

    Les médias sociaux sont portés par des personnes qui sortent l’entreprise de l’anonymat.  Imaginez l’impact d’un conseil donné par le PDG d’une société sur LinkedIn ou le poids d’une réponse de la direction au tweet d’un client? Les gens écoutent. Le dialogue s’établit.

3. Des campagnes d’e-mailing me suffisent.

En êtes-vous  si sûr ?  Comment et à qui communiquez-vous ? Comment évaluez-vous les résultats de vos emails ? Utilisez-vous les outils adéquats ?

Selon une enquête réalisée par Mashable aux USA, 49% des utilisateurs se désabonnent parce que le contenu est jugé  « répétitif ou ennuyeux» et 25% parce que le contenu n’est pas pertinent pour eux. Ce qui veut dire que si vous ne repensez pas régulièrement votre contenu et si vous ne ciblez pas correctement vos e-mailings, ils ne feront plus d’effet au bout d’un certain temps.

On estime que seuls 25-30% des emails sont effectivement ouverts. Quant au taux de clic, il tourne autour de 3-5%.

2. Personne ne recherche mon entreprise sur Google.

Faux ! On ne cherche peut être pas votre entrepris, mais on cherche certainement vos produits ou services sur internet ! 90% des consommateurs utilisent les moteurs de recherche avant d’acheter. Et plus de 100 milliards de recherches sont effectuées chaque mois dans le monde.

Toujours pas convaincu ? Ces recherches visent souvent des entreprises comme la vôtre.
Par exemple, le terme «batteries Belgique » donne plus de 654.000 résultats. Imaginez le nombre de personnes qui s’informent via google et recherchent peut être un vendeur de batterie. Où se trouve votre entreprise? En première page ou en dixième page des résultats? Êtes-vous prêts à rater des ventes parce que les internautes ne vous trouvent pas ou qu’ils trouvent vos concurrents avant vous ?

Deux moyens d’améliorer votre classement : optimiser votre référencement naturel et investir dans du marketing de contenu. De nombreuses études ont montré que les entreprises qui alimentent régulièrement leur site avec du contenu de qualité génèrent jusqu’à 67% plus de prospects que les entreprises avec un simple site statique.

1. Personne ne se soucie de mon site web.

C’est la première raison invoquée par les entreprises et les indépendants qui n’ont pas de présence web. Or, si vous avez un site qui ne répond pas aux questions des clients, qui ne reflète pas les valeurs de votre entreprise ou pire encore, qui ne répond pas aux critères techniques du moment (adapté pour une lecture sur tout type d’écran), quelle image donnez-vous aux clients potentiels qui vous cherchent ?  Que vous n’avez pas su vous adapter aux réalités du commerce moderne …

Votre site web est votre vitrine sur la toile. Il doit inspirer la confiance, respirer le professionnalisme et montrer la qualité de vos produits et services. Utilisez le pour raconter aux visiteurs votre histoire, pour parler de votre passion, bref pour leur donner envie de vous connaître et de faire affaire avec vous.

Plus que jamais, la qualité d’un site joue un rôle dans la décision d’achat. Visibilité et crédibilité sont les clés de votre développement.  Et bien sûr, n’oubliez pas de le décliner sur tous les supports qu’utilisent des consommateurs mobiles et toujours connectés (smartphone, tablettes, etc.).

 En conclusion

Pour que votre entreprise soit visible et crédible, il vous faut impérativement:

  1. un site professionnel et dynamique pour attirer les prospects
  2. un site correctement référencé pour être trouvé par ceux qui cherchent vos produits et services
  3. un e-mailing riche et varié pour séduire les prospects et  fidéliser les clients
  4. une présence sur les réseaux sociaux pour dialoguer avec vos clients et créer une communauté.
(Visited 1 times, 1 visits today)