Une carte de visite professionnelle n’est pas un objet anodin. C’est l’outil marketing le plus utilisé par les entrepreneurs.

Même à l’ère du numérique, ce petit bout de bristol matérialise encore un premier contact business et l’échange de cartes reste une tradition dans bon nombre de cercles professionnels. C’est donc un outil de communication indispensable et un aide-mémoire qu’il ne faut pas sous-estimer.

Au-delà des indications sur la personne rencontrée, elles véhiculent l’image de la société. Leur style et leur qualité contribuent à créer une première impression positive ou non.

Voici quelques conseils pour réaliser une carte de visite qui sorte du lot.

1. Plus qu’une carte d’identité professionnelle.

Votre carte de visite est en premier lieu votre carte d’identité professionnelle. Elle détaille qui vous êtes et quel est votre rôle dans l’entreprise. Mais au-delà de vos noms et fonction et des informations clés sur votre société (nom, logo, adresse, téléphone, fax, email et site internet), elle doit aussi rappeler à votre interlocuteur ce qui rend votre entreprise unique et intéressante.

Assurez-vous donc que votre carte possède ce surplus d’âme (ou à défaut un slogan mémorable) qui marque les esprits. Après tout, ce que vous souhaitez avant tout, c’est susciter un deuxième contact. Et pour que votre carte ne finisse pas au fond d’un tiroir ou dans la corbeille à papier, il faut qu’elle soit digne d’intérêt.

2. Un graphisme soigné.

Choisissez une police élégante mais lisible : certaines écritures trop petites ou sophistiquées sont difficiles à lire tandis que d’autres vous feront passer pour un amateur. Pensez à la taille, à l’interligne et à l’espacement des lettres pour créer une cohérence graphique.

Quant au choix des couleurs, il dépend de l’impression que vous voulez créer. Vos couleurs sont-elles toniques ou neutres, agressives ou distinguées, modernes ou classiques ? Quel sentiment souhaitez-vous susciter ? N’hésitez pas à partir de votre logo pour donner le ton et l’harmonie. Votre logo forme avec la typo, avec le choix des couleurs et le design une charte graphique qui se déclinera dans tous vos supports commerciaux en ligne et sur papier. Pour garder une image cohérente, mieux vaut y réfléchir dès le départ.

Attention enfin au sens de lecture et à la taille de la carte : une carte de forme non « conventionnelle » attirera certainement le regard et l’intérêt de celui qui la reçoit, mais en contrepartie, il y a de forte chances pour qu’elle ne s’insère pas dans son porte-carte et qu’il la range ailleurs au risque donc de l’oublier.

3. Un support de qualité.

Que vous choisissiez un bristol épais (300g minimum), doux au toucher et à la finition soignée ou un carton 100% recyclé et de production écologique, vous donnez déjà une indication des valeurs véhiculées par votre entreprise. En fonction de votre métier, vous pourrez opter pour des matières inattendues telles que métal, polyester, bois, acier, tissu ou pour des finitions atypiques telles que découpes au laser, cartes transparentes, rondes, formes ajourées, etc. Bien sûr le prix sera plus élevé mais votre carte sera d’autant plus mémorable qu’elle sera en parfaite adéquation avec votre activité. Ce qui peut s’avérer un investissement marketing rentable.

Dans tous les cas fuyez les solutions « low cost » proposées par les sites d’impression en ligne. Elles ne feront que souligner votre amateurisme et votre manque d’investissement. C’est vraiment une mauvaise idée même si votre budget est limité. Votre image de marque ne souffre aucune économie.

Ne copiez pas non plus le premier visuel que vous trouverez, aussi sympa soit-il. Des centaines d’autres personnes l’ont déjà fait avant vous. Et vous sombrerez dans l’anonymat et la banalité. Au contraire, votre choix du design, de la matière, texture et finition … tout parle de vous et du soin que vous portez au moindre détail. C’est déjà un indicateur du type de services que vous fournirez !

4. Impeccable en toutes circonstances.

Protégez vos cartes de visite dans une boîte conçue à cet effet. Cela vous évitera d’échanger des cartes écornées, poussiéreuses ou plucheuses que vous extrairiez du fond de votre poche. A nouveau, le soin que vous prenez pour ce petit bout de carton prouve l’attention que vous portez à chaque tâche que vous accomplissez. Cela ne manquera pas d’impressionner favorablement un futur client ou partenaire.

5. Cap sur la modernité.

Si vous souhaitez transmettre plus d’informations et vous montrer à la pointe du progrès, tournez-vous vers des techniques innovantes qui jettent un pont entre le réel et le virtuel. Si vous êtes prêt à investir un peu plus et souhaitez intriguer et éveiller la curiosité, voici quelques suggestions :

  • Des cartes de visite avec clé USB
    De même format qu’une carte de crédit, elles s’impriment à vos couleurs et avec vos coordonnées. Grâce à leur capacité de stockage (de 32Mo à 8 Go), elles permettent d’accueillir une présentation de votre entreprise, un catalogue produit, un dossier de presse ou toute autre promotion de votre activité. Ici un exemple pour en savoir plus.
  • Des cartes de visite avec code QR
    Depuis peu, certaines cartes de visite traditionnelles (papier) intègrent un code QR (Quick Response Code). Ce code-barres de forme carrée permet aux utilisateurs de smartphones munis de l’application QR Reader de télécharger instantanément toutes vos coordonnées sur leur téléphone et d’intégrer vos informations de contact dans leur annuaire téléphonique sans aucun effort. Ajouter un code QR à votre carte de visite en dit long sur vous: ouvert aux nouvelles idées et technologies, vous aimez simplifier la vie de vos interlocuteurs. N’est-ce pas un bon point de départ ? Buzcard propose une « carte de visite à vie » avec un code QR qui renvoie vos interlocuteurs sur une version web mobile que vous pourrez actualiser au gré de vos changements d’adresse, de téléphone ou de situation professionnelle. Ceux à qui vous aurez donné votre carte auront ainsi toujours des coordonnées à jour. Une vidéo présente en image tous les avantages de ce type de carte.
  • Des clés USB communicantes
    Enfin, pour ceux qui pensent que les cartes de visite papier sont révolues, des startups comme Poken ont créé des clés USB qui communiquent entre elles(via une solution de type RFID) et permettent d’échanger ses coordonnées. Toute l’information enregistrée sur ces « porteclés » peut ensuite être téléchargée sur un ordinateur comme avec une clé USB normale. Seul bémol de cette solution : elle ne fonctionne que si tout le monde est équipé soit d’un smartphone, soit du même type d’appareil. Ce qui explique que ce format lancé en 2008 se développe essentiellement dans le cadre de forums, salons ou congrès (vous pouvez en effet stocker jusqu’à 4000 contacts sur votre compte poken) mais risque de prendre plus de temps à se propager en dehors de ces milieux.

6. Et les cartes de visite virtuelles ?

Complémentaires aux cartes de visite traditionnelles, les cartes virtuelles sont en fait des sites web simplifiés. L’importance croissante de la visibilité d’une personne ou d’une entreprise sur internet explique que de nombreux sites proposent des solutions séduisantes et faciles à utiliser. Solutions gratuites ou payantes en fonction du degré de personnalisation et de sophistication que vous souhaitez atteindre. J’avais déjà évoqué certaines de ces solutions, comme aliaz, about.me, flavors.me ou tikimee dans un billet précédent mais j’y reviendrai plus en détail dans un prochain billet.

Besoin d’inspiration ?

Voici quelques sites où trouver de beaux exemples de cartes de visite. Comme vous pourrez le constater, votre imagination est la seule limite