Les raccourcisseurs d’url se multiplient et se diversifient.  La liste s’allonge chaque mois. Et pour cause: ils sont indispensables pour les amateurs de micro-blogging et de réseaux sociaux. Majoritairement gratuits, ils génèrent rapidement et facilement des url courtes, prêtes à intégrer, suivre, voire même personnaliser.  Pour autant, tous les raccourcisseurs se valent-ils?  

Un raccourcisseur d’url, kesako ?

Comme son nom l’indique, le but premier d’un raccourcisseur d’url est de raccourcir au maximum une adresse web, essentiellement pour la partager sur les réseaux sociaux qui limitent le nombre de caractères d’un message.

C’est une sorte de redirection, dans laquelle l’url raccourcie est renvoyée vers la longue url d’origine. Bien que l’usage des raccourcisseurs ne se soit vraiment répandu qu’avec l’avènement des réseaux sociaux, ils sont presque aussi anciens que le web. Leur fonction première était de créer une adresse web facile à encoder et mémoriser.

Quand utiliser un raccourcisseur d’url ?

Plusieurs usages peuvent justifier leur utilisation:

  • Gagner des caractères (dans un message Twitter limité à 140 caractères par exemple) mais aussi avoir une URL plus élégante.
  • Simplifier l’encodage et la transmission d’une adresse web, par exemple pour l’intégrer dans une publication print.
    Une URL courte sera aussi plus esthétique et plus facile à retenir.
  • Améliorer la lisibilité d’un QR code
  • Permettre l’insertion de certains liens (comprenant des caractères non alpha-numériques) dans certains forums, pages HTML ou Wiki
  • Masquer l’url d’origine: une technique utilisée par les spammeurs et par les référenceurs qui pratiquent le « black hat SEO », pour cacher des liens d’affiliation par exemple.
  • Tracking et statistiques sur le nombre de clics sur un lien. C’est d’ailleurs ce qui explique l’intérêt de géants comme Facebook et Google.

Inconvénients des raccourcisseurs d’url ?

  • Attention à la durée de vie d’un lien: les liens raccourcis dureront aussi longtemps que le service utilisé pour les créer. Mieux vaut donc utiliser un raccourcisseur reconnu.
  • URL muet: On ne sait plus sur quoi on clique !  Pour éviter cela, certains raccourcisseurs prévoient la prévisualisation de l’url long lorsqu’on passe la souris sur l’url court.

Quel raccourcisseur choisir ?

La liste est longue et il serait fastidieux de les énumérer tous. Je me bornerai donc à vous en proposer 3 qui me semblent répondre à la plupart des besoins des internautes.

Le plus ancien: tinyurl

Lancé en janvier 2002, Tiny URL est un des premiers, sinon le premier raccourcisseur d’url. Le site assure que les url raccourcies par le biais de son service n’expireront jamais. Une garantie non négligeable.

Autre fonctionnalité intéressante: l’aperçu pop-up, qui permet de voir l’url  d’origine avant de cliquer sur le lien.

Le plus complet: bitly

Bitly est le raccourcisseur d’url le plus populaire. Rien d’étonnant puisqu’il offre de nombreuses fonctionnalités pour organiser et contrôler facilement vos URL courts. Vous devez vous inscrire pour pouvoir en profiter, mais ça vaut le coup.

Vous pourrez alors personnaliser vos liens, voir l’historique de vos liens bit.ly, les rechercher, les regrouper et les classer. Enfin, vous pourrez y ajouter des notes afin de vous rappeler ce qu’ils font et où vous les avez publiés. Vous pouvez également rendre vos liens privés.

Enfin, Bitly offre des fonctions de tracking. Vous pourrez ainsi suivre le nombre de clics et de sauvegardes d’un lien, l’origine des cliqueurs, le nombre de partages sur les réseaux sociaux, etc.

Bitly peut enfin créer des codes QR et vous pouvez ajouter son extension Chrome à votre navigateur, ce qui vous permet de créer et partager une url raccourcie depuis n’importe quel site en un seul clic.

Googlemania: goo.gl

Goo.gl, est le raccourcisseur d’url officiel de Google. Fiable et sûr. Il conserve un historique des liens raccourcis et peut montrer des analyses en temps réel pour tous vos liens courts Google.

L’intérêt principal d’utiliser goo.gl est que vous pouvez lier le service à votre compte Google, ce qui signifie que vous pouvez le gérer à partir de la barre d’outils Google. Comme bit.ly, goo.gl a un service d’analyse détaillée, avec une interface similaire à Google Analytics.

Cerise sur le gâteau, le raccourcisseur d’url de Google intègre le vérificateur de spam de son moteur de recherche, de sorte que vos liens goo.gl seront mieux considérés que certains liens générés par d’autres raccourcisseurs.