Une fois de plus, Google est sur le point de mettre à jour son algorithme. Cette fois cela pourrait avoir un grand impact sur votre entreprise. 

Lorsque Google a déployé la mise à jour Penguin, il a touché 4% des recherches mondiales. Panda avait, quant à lui, affecté près de 12% des recherches. Cette fois, selon un expert de Google,  la mise à jour aura plus d’impact que Penguin et Panda réunis. Pourquoi ? Parce qu’elle utilise l’accessibilité sur appareils mobiles (smartphones) comme critère de classement. Rien d’étonnant si l’on songe qu’il y a plus de 1,5 milliard de mobinautes à travers le monde, qu’environ 80% des utilisateurs d’Internet possèdent un smartphone et, surtout, si l’on suit l’extraordinaire courbe de croissance de l’utilisation mobile du web.

Mobile Web

L’objectif de Google est donc de proposer aux mobinautes des résultats de recherche plus pertinents, de qualité ET optimisés pour les appareils mobiles. En d’autres termes, si votre site n’est pas mobile-friendly, vous serez bientôt pénalisé par Google quand un internaute fera une recherche sur son smartphone.

En quoi consiste la mise à jour Google Mobile ?

La mise à jour sera déployée à partir du 21 avrilCe qu’il faut savoir :

  • Le changement affectera uniquement les résultats du moteur mobile de Google (ce qui représente quand même près de 50% des requêtes traitées chaque jour par Google).
  • Il sera lancé de façon mondiale en une fois mais il pourrait prendre plusieurs jours pour se déployer.
  • Il sera mis en place sur une base « page par page » et non pas pour tout un site. Les pages « mobile-friendly« , seront boostées, les autres pas.
  • Il se fera en temps réel: dès que Google crawle une page, elle est testée et « taguée » compatible ou non.
  • L’algorithme ne prend pas en compte la vitesse de chargement des pages (pourtant importante sur mobile).
  • Il « suffit » qu’un site soit compatible, d’une façon ou d’une autre (responsive, site mobile sur une URL différente ou détection du user-agent). Les trois méthodes se valent et sont supportées par Google (source Arobase).

Pourquoi cette mise à jour ?

Songez à la dernière fois que vous avez consulté un site non optimisé sur votre smartphone. Vous avez sans doute dû zoomer ou scroller pour lire chaque page. Et vous avez peiné à cliquer ou passer d’une page à l’autre car les liens étaient minuscules et peu accessibles. Il y a donc de fortes chances que vous ayez écourté cette mauvaise expérience. Réalisant combien ce peut être frustrant pour les mobinautes, Google a décidé d’adapter son algorithme pour pousser les propriétaires de site à améliorer l’expérience des utilisateurs.

À partir du 21 avril, quand vous effectuerez une recherche sur un appareil mobile, Google privilégiera les sites faciles à lire, avec une navigation et des liens faciles à exploiter, des images correctement dimensionnées, et plus généralement, une information facile à exploiter sur une smartphone.

2 outils pour savoir si votre site est mobile-friendly

Si votre site est récent, sa conception est très probablement adaptée à tous les types d’appareils (c’est ce qu’on appelle le responsive design). Dans ce cas, le prochain changement d’algorithme de Google ne devrait pas vous inquiéter.

Mais si vous n’êtes pas sûr, voici deux outils gratuits qui pourront vous éclairer.

1) Test mobile-friendly de Google

Le premier outil –incontournable- est proposé par Google lui-même. Il vous dit sans détours si votre site est prêt pour son changement d’algorithme.

Vous soumettez l’URL de votre site ou d’une page web à l’outil test de Google. Celui-ci analyse la page et rend son verdict. Si la page ne réussit pas le test, Google vous indique les raisons de cet échec. Parmi les raisons les plus courantes :

  • Le contenu ne s’adapte pas à l’écran: les utilisateurs doivent faire défiler la page pour la lire.
  • Le texte est trop petit: l’utilisateur doit zoomer pour lire le texte.
  • Les liens sont trop rapprochés: Sur un écran tactile, les liens doivent être suffisamment grands et espacés pour être exploitables.
  • La fenêtre n’est pas optimisée pour les appareils: l’intérêt du responsive design est justement d’adapter automatiquement la configuration d’un site à la taille de l’écran utilisé.
google mobile friendly test

Google mobile friendly test

2) W3C mobileOK Checker

Le World Wide Web Consortium-(W3C) a conçu son propre test mobile-friendlymobileOK Checker , qui donne un aperçu plus technique et des recommandations pour votre site web. En outre, ils fournissent un indice de gravité pour chacune de leurs conclusions afin que vous puissiez régler les problèmes mobiles avec votre site web en fonction de leur importance.

C’est un outil complet, à utiliser si vous êtes familier avec certains des composants techniques de votre site web.

W3C mobileOK checker

En conclusion

Votre visibilité, tout comme votre accessibilité, est fondamentale pour le succès de votre entreprise. L’importance des canaux mobiles se confirme et devient de jour en jour plus critique. Mieux vaut donc vous assurer que votre site répond bien aux nouvelles règles de Google.

Si vous passez avec succès le test de Google, bravo. Sinon, il est temps de se mettre au travail !  Google met  des outils à votre disposition: consultez les Google Webmaster Tools pour obtenir une liste exhaustive des problèmes liés à votre site, puis commencez à les résoudre par ordre d’importance. Mais avant de vous lancer, posez-vous ces trois questions fondamentales :

1. Quelle est l’importance du trafic provenant des recherches mobiles pour votre site ?

Pour le savoir, vérifiez les statistiques de votre site web grâce à un autre outil de Google, Google Analytics, qui vous fournira des indications précieuses:

  • Part du trafic mobile par rapport au trafic global (le trafic est significatif au-delà de 20%),
  • Taux de croissance de votre trafic mobile (analysez la courbe de tendances mois par mois pour constater le dynamisme du trafic mobile).
  • Taux de conversion du mobile vs. destkop. Si votre taux de transformation est faible sur le mobile, il convient de se demander si votre site est lisible sur mobile, si votre landing page est efficace ou encore si les formulaires de votre site sont adaptés à une utilisation mobile.

Utilisez ces informations pour déterminer le degré d’urgence de la mise à jour de votre site.

2. Corriger ou remanier ?

En fonction de l’importance de votre trafic mobile mais aussi de l’ampleur et de la complexité de votre site, vous serez amené à choisir l’un ou l’autre type d’action :

  • soit corriger votre site –même à titre temporaire- pour le rendre plus mobile-friendly,
  • soit profiter de l’occasion pour repenser et « re-créer » votre site en adoptant un responsive design,
  • soit créer un site pensé pour le mobile avant tout

Certains systèmes de gestion de contenu (CMS) facilitent ces changements, d’autres sont plus complexes. Mais quoi que vous décidiez (rustine ou refonte radicale), sachez qu’à long terme, tous les sites devront évoluer vers une conception « mobile first » ou « responsive design ».

3. Avez-vous l’expertise requise ?

Si vous n’êtes pas sûr de faire le bon choix ou de pouvoir corriger les problèmes vous-même, n’hésitez pas à consulter un expert. Au final, vous réaliserez des économies de temps et de budget, vous éviterez bien des erreurs et réduirez le risque d’une perte de visibilité toujours préjudiciable. Et si vous n’êtes pas à l’aise avec le diagnostic posé par un pro, n’ayez pas peur de demander un deuxième avis.

Sources : Hubspot | Abondance | Business2Community | iprospect